Sinners Index du Forum
 
 
 
Sinners Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Sofia Brega - Un retour à la vie...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sinners Index du Forum -> Aux portes de Sinneria -> Postes Vacants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jubilée Pryor
Sinnerienne

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2008
Messages: 2 276



Race: Humaine
Âge du personnage: 25 ans
Ville d'origine: 1984

MessagePosté le: Ven 18 Juil - 09:10 (2008)    Sujet du message: Sofia Brega - Un retour à la vie... Répondre en citant






Sofia Brega
23 ans


Hybride

Sofia n'est pas née Hybride, elle a muté suite à l'attaque que son organisme à subi lors de son évasion du camp. L'origine de cette mutation est expliquée à la fin de ce post, lorsque Balaar tire sur Sofia avec son P45.

Donc, la capacité de Sofia est de pouvoir assécher totalement quelque matière que ce soit, végétale ou animale, lorsqu'elle pose sa main dessus. La "victime" doit être d'une taille modeste toutefois car sa faculté ne peut réellement être efficace à cent pour cent que sur, au maximum, un animal de la taille d'un Berger allemand. C'est un peu comme un poison, disons qu'elle absorbe la substance vitale des végétaux ou animaux avec lesquels elle entre en contact (volontairement puisque ce don est maîtrisé). Hm... elle peut donc faire mourir toutes les plantes qu'elle touche, sauf certaines espèces très coriaces. Concernant les êtres Humains ou Hybrides peu importe, elle ne peut absolument pas les tuer mais simplement leur infliger une sévère déshydratation qui leur donnera de la fièvre et des hallucinations. Bien sûr, plus la victime sera petite et faible, plus les effets seront conséquents.

Comme tout Hybride, Sofia a donc une malédiction qui va de paire avec sa faculté. Bien que l'utilisation de cette dernière ne lui soit pas essentielle, lorsqu'elle ne le fait pas pendant plus de sept jours, son corps commence à se friper et prend une teinte grisâtre. Si vous voulez une image, son apparence deviendrait un peu celle d'une momie mais en plus joli cela va de soi :roll:

Présentation physique

Sofia est un Ange. Son visage est pur et parfait, ses yeux ne renvoient que douceur et tolérance. Elle est d'une taille moyenne et sa silhouette est toute vêtue de perfection. Sa peau est douce et son sourire en dit plus long que tous les pardons du monde. L'attitude de la jeune femme, les petits tics qui font son charme, sont à noter. Par exemple, lorsqu'elle sourit, elle lève souvent les yeux au ciel, elle garde les mains jointes ou aime entortiller une mèche de ses cheveux bruns tandis qu'elle parle de sa voix suave et envoûtante. Elle ne porte que des vêtements légers et pastels en accords avec son âme d'enfant.

Caractère

Les épreuves que Sofia à traversée ne lui ont rien enlevé de sa force et de sa volonté de répandre le bien où qu'elle soit. Réservée et discrète de nature, elle n'en pense pas moins. Sofia a ses idées mais ne les imposera pas, elle préfèrera laisser les autres débattre et observer de loin. Elle n'aime pas les conflits, ne supporte pas l'injustice ni la misère mais évite toujours de se mêler aux histoires des autres. Passive ? Une apparence, cet Ange merveilleux est un modèle de vertu et l'envie de liberté qui l'habite lui donne des ailes. Pas une seule ombre au tableau, Sofia est aussi belle de corps que de cœur.

Histoire de votre personnage

Sofia vient d'une famille modeste de Zeigler, elle avait un petit frère, Zach. Son enlèvement est un mystère, à vous de voir si vous souhaitez le décrire ou non. Ce qu'il faut savoir c'est que la jeune femme a vécut plusieurs années dans le camp de Balaar et qu'elle était favorite du chef pendant un temps mais toujours contre son gré bien entendu. Elle s'était résignée à son sort jusqu'à l'arrivée de Billie au camp.

Pour des détails sur le scénario ou sur le pourquoi / comment Jubilée est arrivée à la tribu, vous pouvez consulter mon journal ou m'envoyer un mp et je répondrai du mieux possible.

Sofia aide Jubilée à surmonter l'épreuve du Baknal, les deux femmes se lient d'une amitié très forte tout de suite, elles ne se quittent plus et apprennent à se connaître des mois durant. Un soir, Sofia raconte un bout de son histoire à sa compagne :

Citation:
"Je me rappelle quand j‘étais avec ma famille à Zeigler, on s’amusait beaucoup avec mon petit frère, on jouait à chat dans la vieille fabrique, je l’adorais. Zacharie, il avait douze ans et moi quinze. Personne ne savait qu’on allait jouer là-bas, c’était interdit, tout un tas de déchets qui s’entreposait, les parents nous auraient tué s’ils avaient su ça. Un jour, nous sommes allé à la fabrique comme d’habitude, mais un groupe d’hommes était caché derrière les tonneaux. Nous ne les avions pas repéré tout de suite, c’est quand Zach a vu du sang sur le sol qu’il s’est mis à me tirer par le bras pour me le montrer. Ils ont alors surgit et nous ont attrapé, je suppose qu’on les a effrayé tout autant qu’eux nous ont fait peur. Je me souviens que celui qui tenait Zach avait des doigts palmés, ils étaient cinq mais l’un d’eux était blessé et traînait sa jambe gauche comme un boulet derrière lui. Zach hurlait et je leur criais de le laisser partir mais ils étaient trop forts. Je me débattais contre celui qui me tenait fermement, puis l’autre a emmené Zacharie plus loin, je me suis mise à crier, à supplier mais je ne pouvais rien faire, j‘ai vu qu‘il lui a brisé la nuque d‘un geste sec… mon univers s‘est arrêté à cet instant, je n'y croyais pas, mes larmes ne cessaient de couler. J'ai vu ce monstre se jeter sur lui et le dévorer aussitôt. je sais pas trop si ce sont les réflexes qui ont fonctionné ou la rage mais j‘ai réussi à me libérer de l‘étreinte mortelle, j‘ai couru aussi vite que j‘ai pu jusqu‘à l‘extérieur de l‘usine puis jusqu‘à chez moi. Je ne me suis jamais retournée… j‘ai abandonné le corps de mon petit frère… je ne pouvais rien faire, j'étais terrorisée, j'avais peur de subir le même sort. Je l'aimais tellement mais il était trop tard. On m'a dit plus tard que j'avais eu raison, que je n'aurai rien pu faire de plus, il était déjà mort. Que l'instinct reprend parfois le dessus dans certaines situations et qu'on ne pense qu'à sauver notre peau. Mais je ne suis pas lâche, j’aimais et j’aime toujours mon petit frère. J’aurais donné ma vie pour lui…"


---

Nom de l'avatar : Camilla Belle.

Pour les kits, vous pourrez trouver de superbes images ici.

Informations essentielles :

Tout d'abord, et j'insiste sincèrement sur ce point, j'aimerais que la personne intéressée me contacte par mp avant tout. Sofia compte plus que tout pour moi et je refuserai que "n'importe qui" décide de la prendre.

Ensuite, il est à noter que Jubilée a toujours cru fermement que Sofia était décédée puisqu'elle a abandonné son corps dans le Désert avant de poursuivre son chemin vers Sinneria. Leur relation est fusionnelle, si j'osais, je les qualifierais d'âmes sœurs bien qu'il n'y ait rien de charnel entre elles. Sofia est le guide de Billie, sa Lumière, sa force, elle est tout et réciproquement.

Enfin, je vous demanderais juste de lire, exceptionnellement retranscrites ici, quelques notes du scénario de l'Histoire de Sinneria en cours d'écriture... en espérant que cela vous aide à vous faire une plus ample idée de la relation des deux jeunes femmes et vous éclairer sur leur séparation :

Citation:
Jubilée au Baknal, Sofia vient à elle pour la toute première fois.


Les gardes sortent et vont se coucher à leur tour. La terreur instaurée est si forte que personne ne songe à s’évader car tous savent qu’ils n’iraient pas bien loin, le territoire de Balaar est si vaste qu’ils seraient rapidement rattrapés. Sofia en profite pour se faufiler hors de la tente et, se mouvant dans l’obscurité, elle se rend jusqu’au Baknal où Jubilée cède toujours un peu plus aux minutes mordantes. Sofia grimpe sans bruit sur le socle de l’engin de torture, s’approche par derrière et fait le tour du pilier. Jubilée est inconsciente, elle n’a même plus la force de lutter contre la douleur, elle ne sent plus rien. Les poignets en sang, meurtrie par l’Enfer du camp de Balaar, c’est un miracle si elle peut ouvrir les yeux lorsque Sofia lui relève la tête.

"Dis lui ce qu’il veut savoir, ne cherche pas à lui résister. D’autres l’ont fait avant toi et leurs chairs décomposées peuvent encore se sentir sur le bois du Baknal, ne finit pas comme ça. Qui que tu sois, et peu importe ce que tu es venue faire ici, raconte-lui tout ce qu’il veut."

Jubilée relève les yeux lentement et ils sont attirés par une lueur d’une intensité rare au milieu de cette nuit si noire… magnifique et hypnotisant bleu intense superbe, ce collier qu’elle a autour du cou… Sofia. Qui est-elle ? Dans sa main droite, elle tient une gourde remplie d’eau, elle l’ouvre et, de sa main gauche, relève délicatement le menton de Jubilée puis lui verse un peu du liquide sur ses lèvres bleutées par le froid. Elle sort d’un petit sac un chiffon sal enroulé autour d’une galette sèche puis en brise un morceau qu’elle glisse dans sa bouche entrouverte. Billie n’arrive pas à mâcher, elle avale avec beaucoup de difficulté, manque de s’étouffer, alors Sofia lui reverse encore un peu d’eau dans la bouche. La prisonnière reprend ses esprits et ne peut détacher son regard du visage de sa bienfaitrice.

Quelques tentes plus loin, du bruit se fait entendre, un groupe d’Hybrides fait la fête, l’un d’eux sort bruyamment et trébuche, ivre, s’étalant sans précaution sur le sol dur. Sofia, alertée, se retourne brusquement et aperçoit le corps inanimé. Craignant de voir une armada débarquer, elle redonne une gorgée d’eau à Jubilée avant de lui promettre de revenir prendre soin d’elle.

"Parle ou tu mourras."



Chaque soir, les deux femmes s'endorment dans les bras l'une de l'autre.


Sofia, bouleversée par les souvenirs, se met à pleurer en silence, les larmes coulent sur ses joues, les yeux rougis, elle se blottit contre Jubilée qui la prend dans ses bras et la berce doucement. Dans la tente endormie, les deux jeunes femmes trouvent chacune chez l’autre la force dont-elles avaient besoin pour survivre.



L'évasion et la séparation, comment Jubilée croit que Sofia est morte par sa faute...


"Qu’est-ce que tu fais ?
- Fais-moi confiance, viens !"

Elles pénètrent dans la pièce, des étagères bourrées d’armes, des véhicules attendant leur réparation, d’autres prêt à l’emploi, un garde seulement pour tout surveiller ! Mais ils savent qu’ils n’ont rien à craindre… du moins le pensent-ils. Jubilée fais signe à Sofia de se taire et de ne pas bouger, elle regarde autour d’elle et se saisit d’une arbalète, place un carreau à l’intérieur et se place juste derrière le garde, avachi sur ses gros coussins. Ronflant, le bizarre à la peau orange n’a rien entendu, Jubilée le siffle pour qu’il se retourne. Le gros lourdaud se lève et se prépare à donner l’alerte mais il est trop tard, Billie a déjà décoché le carreau mortel qui vient se figer dans la gorge grasse du gueux. Balbutiant dans son sang, il s’effondre sans un bruit. Sofia se couvre la bouche de sa main pour ne pas crier, elle n’a jamais pensé que Billie pouvait être si froide, mais elle savait que s’était le seul moyen de s’échapper vivante.

Jubilée jette l’arbalète et tire Sofia par la main jusqu’à une skybike, elle grimpe et Sofia monte derrière elle. Par chance, l’engin démarre sans se faire prier, Billie pousse les réactions à fond et sort par la grande ouverture de la tente. Balaar, prévenu par un de ses suivants à l’ouïe surdéveloppée, est sorti, arme à la main. Son bandeau à changé d’œil, la nuit, il utilise son œil gauche à vision infrarouge. Il observe la scène, arme son P45 à munition de nitrogène et vise, Jubilée fonce vers l’extérieur du camp, sans se retourner, Sofia, derrière elle, observe les Hybrides s’afférer à se trouver un skycar pour partir à leur poursuite. Elle voit Balaar les mettre en joue et faire feu. La balle explosive l’atteint de plein fouet dans les poumons, elle étouffe et commence à avoir des spasmes. Cette arme est tout ce qu’il y a de plus vicieux, injectant un poison à base de nitrate de potassium qui assèche totalement les bronches et fais se rétracter les muscles.

Dans le camp, Balaard fais signe à ses hommes de laisser les prisonnières s’échapper, elles ne feraient pas long feu dans le désert, tous s’arrêtent, fixant la skybike s’éloigner dans le noir.

Sur le véhicule, Sofia glisse lentement et perd connaissance, Jubilée la sent partir et essaye de la retenir. Une fois à bonne distance du camp, elle arrête la skybike, se pose dans les dunes et descend. Elle prend Sofia dans ses bras et des larmes coulent lentement sur ses joues.

"Tu ne… dois pas t’arrêter Billie… fais le… pour…
- Tais-toi, garde tes forces, je vais te faire passer à Sinneria et ils…
- Non, c’est trop… tard. Prends ça et fais… le pour moi, sois libre…
- Je t’aime Sofia, ne m’abandonne pas ! Je n’irai pas là-bas sans toi, je t’en prie ! Sofia !"

Les spasmes se font de plus en plus rapides et Jubilée peut sentir le corps de son amie se raidir dans ses bras, ses yeux sont grands ouverts et elle essaye de respirer mais le sel a déjà infecté tout son organisme. La peau devient grise et les doigts s’accrochent sur le bras de Billie qui pleure et se sent seule et perdue à nouveau. Mais elle sait qu’elle ne doit pas traîner par ici, elle n’est pas en sécurité. Tandis que le corps de Sofia s'immobilise dans une dernière convulsion, elle récupère la pierre d’Apophis et la met autour de son cou.

"Je me libèrerai pour toi Sofia… pour Zacharie et les autres laissés derrière. Je te vengerai, je t’en fais le serment."


Sofia avait l'habitude de chanter pour que Billie s'endorme, juste quelques mots sont restés gravés dans l'esprit de Jubilée aujourd'hui, quelque chose comme "Doucement... doucement s'en va le jour, doucement à pas de velours..."
Revenir en haut
Publicité









MessagePosté le: Ven 18 Juil - 09:10 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sinners Index du Forum -> Aux portes de Sinneria -> Postes Vacants Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Sinners adapted by Jubilée
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com